Sélection
Miséricorde





Sélection
Renouveau



Jubilé d'or
du Renouveau
Catholique
1967-2017  


 

NOUVEAU !


Vous êtes sur Facebook
et vous aimez les EdB ? 

Dites-le nous en cliquant sur:



 


Hildegarde de Bingen

Hildegarde de Bingen

Prophète et Docteur pour le troisième millénaire

 Incontournable 

Date de parution : 10-09-2012
155x230 mm
306 pages
978-2-84024-440-0

Livre papier : 18,50 €
Livre numérique : 13.99 €


  • > Présentation
  • > Résumé
  • > Presse
Proclamée « Docteur de l’Église » le 7 octobre 2012, Hildegarde de Bingen (1098-1179) est la quatrième femme gratifiée de ce titre depuis l’origine du Christianisme. Mondialement connue pour ses œuvres musicales, ses enluminures, sa connaissance des plantes médicinales et parfois pour ses recettes de cuisine, cette abbesse bénédictine est avant tout une maîtresse spirituelle divinement inspirée. Ce livre aborde le thème peu étudié en France de son apport théologique et éclaire ainsi la raison de cette proclamation papale.
Hildegarde élabore une anthropologie novatrice, veut guider les âmes et régénérer l’esprit. Son génie est de proposer une conception intégrale de la personne : « Le corps est l’atelier de l’âme où l’esprit vient faire ses gammes ». Ses trois livres de visions nous introduisent dans une sagesse chrétienne. Le premier indique la voie, le second donne les moyens, le troisième décrit le but à atteindre : une harmonie de l’univers renouvelée grâce à la transformation intérieure de l’homme. Toute la richesse de l’Occident chrétien est ici synthétisée.
C’est afin de découvrir la pleine modernité de la spiritualité d’Hildegarde et son génie que Pierre Dumoulin, latiniste, nous fait découvrir de larges extraits de ses écrits qu’il a lui-même traduits ou remis au goût du jour. Il révèle tout d’abord le caractère prophétique d’une personnalité qui a marqué son siècle et qui reste très actuelle, puis il présente ses trois principales œuvres où ont été cueillies des perles qui n’ont pas d’âge.


Découvrez la personnalité brillante et l’oeuvre prophétique de cette abbesse bénédictine du XIIème s., dont le génie et la modernité font de cette sainte la quatrième femme Docteur de l'Eglise. Passionnant.
"Une bonne introduction pour saisir l'actualité d'un enseignement spirituel et théologique finalement peu connu." La Croix


Dans Témoignage Chrétien, article de Jacques de Guillebon, 4 octobre 2012 :

cet écrit va bouleverser la vie spirituelle de son époque. Elle raconte cette « lumière vivante » qui la visite dans des périodes d’extase, comment elle y apprend une autre science que la profane, qui tient surtout en ceci qu’il n’y a nulle dichotomie du corps, de l’âme et de l’esprit: « Le corps est l’atelier de l’âme où l’esprit vient faire ses gammes », écrit elle. Dans une langue extrêmement fleurie, tourmentée, étrange et puissante, Hildegarde y développe l’histoire du plan divin, de la Création jusqu’à l’Église de Dieu, prodiguant à l’humanité les sacrements, la force des vertus, enfin la voie du salut. C’est de cette vision fondamentale qu’Hildegarde tirera tout le reste de son œuvre incroyable, musicale, théâtrale, médicinale, scientifique, où l’homme est pleinement intégré à l’univers, lui-même conçu comme dans un mouvement perpétuel, dans un accroissement infini, et où les maladies, même somatiques, ne sont que le résultat de vices intérieurs.

Dans La Croix, Dominique Greiner, 4 octobre 2012 :

Hildegarde une femme en quête de l'harmonie du monde
[...]Le récit de ses visions, qui donnent la matière à une série de trois livres inspirés : le Scivias (Connais les voies du Seigneur), le Libre des Mérites de la vie, et le Livre des Oeuvres Divines. Des ouvrages auxquels le livre du P. Pierre Dumoulin offre une bonne introduction pour saisir l'actualité d'un enseignement spirituel et théologique finalement peu connu. Le prêtre de Monaco, actuellement recteur de l'Institut de théologie de Tbilissi en Géorgie, montre que les trois livres des visions d'Hildegarde témoignent d'un regard équilibré et responsable sur l'homme. Ils tracent un chemin pour la vie chrétienne susceptible d'orienter l'homme du XXIe siècle dans la nouvelle alliance qu'il cherche à nouer avec la nature.

Dans Zenit.org, Anne Kurian , 10 octobre, extraits :

En quoi sainte Hildegarde de Bingen peut être une source d’inspiration pour chaque femme ?
Hildegarde donne aux femmes de tous les temps une double indication de vie : l’humilité - dont nous avons tous besoin -, car elle accepte d’avoir un rôle complémentaire vis-à-vis des hommes, sans chercher à rivaliser avec eux, mais elle invite aussi les femmes à prendre conscience de leur propre mission, car elle agit, en tout, avec « féminité ». C’est en particulier dans ces lettres qu’elle révèle ce don de réveiller les hommes, de démasquer leurs manquements, de les stimuler, de les accompagner dans leurs décisions, on pourrait dire de les « enfanter » à leur mission. Elle se sert du fait d’être femme pour pousser l’homme à être homme !
La place de la femme. Hildegarde n’est ni une féministe, ni une revendicatrice de la parité… elle est une femme féminine ! Tout, dans son œuvre, chante la gloire de la femme et non pas seulement son égalité avec l'homme: avec humilité, elle prend sa place au cœur de la société. Elle ne la revendique pas, elle l’occupe. Si l’on y prend bien garde, en particulier dans ses nombreuses lettres, ses destinataires sont des hommes et elle sait leur parler en vraie femme. C’est pour cela qu’ils écoutent ses conseils : elle n’est pas en rivalité, mais en complémentarité. Elle pose sur le monde et ses acteurs un autre regard dont les hommes ont besoin. Cela aussi c’est la gloire de Dieu.

Dans La Vie, 4 octobre 2012, extraits :

Une force de communication qui fait dire à Pierre Dumoulin que Hilgegarde est davantage qu'une mystique : "Elle est surtout prophète car elle est le porte-parole (c'est le sens du mot prophète) de Celui qui parle à travers elle, estime-t-il. Dans ses visions, Hildegarde fait une "expérience" complète par ses cinq sens, elle nous transmet le message reçu dans un style de vie."

Dans Il est vivant ! Noëlle Bourgois, novembre 2012 :

Un ouvrage passionnant.

Dans L'Homme Nouveau, 29 septembre 2012, interview de Pierre Dumoulin :

Extraits
- N'y-a-t-il pas entre l'oeuvre d'Hildegarde et le New Age une certaine proximité ?
- C'est bien pour répondre à cela que j'ai voulu écrire ce livre. Hildegarde est catholique. Si certains veulent utiliser des fragments de son enseignement pour leur propre sauce, ils trahissent Hildegarde. Elle a vécu une spiritualité bénédictine dans la fidélité à l'Eglise catholique, sans compromis. C'est trop facile de se servir de recettes "picorées" ici et là sans suivre les exigences d'obéissance à une foi déterminée qu'elles supposent. La vision de l'homme et de l'univers qu'a Hildegarde est inséparable de l'enseignement de foi au Christ vrai Dieu et vrai Homme, en la Trinité et en la Rédemption de l'homme par Jésus que professe sainte Hildegarde.
- Pourquoi y-a-t-il un renouveau de ferveur autour d'Hildegarde aujourd'hui ?
- Parce qu'on redécouvre la richesse de la foi et la tradition monastique occidentale. Ce sont nos racines belles et vivantes. Hildegarde nous libère du scientisme secptique qui plonge l'homme dans le doute. Pour elle le lien entre science et foi est évident, le lien entre révélation et vie quotidienne aussi. La foi d'Hildegarde est profondément incarnée. Certes, c'est par le biais des livres sur les plantes qu'Hildegarde est revenue sur le devant de al scène. Pourquoi pas ? Mais on ne saurait oublier le principe fondamental qui anime toute son oeuvre : on ne soigne pas les corps mais la personne et pour cela, il faut simultanément soigner les âmes. La foi vécue est le premier remède pour le salut de la personne dans son intégralité... pas les graines et les aromates !

Dans Eglise en Val d'Oise, Jean-Jacques Watron, décembre 2012 :

Le père Dumoulin présente les trois oeuvres majeures de visions, en donne quelques passages imagées, amusants et profonds, pour nous faire découvrir que si l'on prend au sérieux ce que nous dit la sainte sur notre rôle dans le salut du monde, quelle mission Dieu nous a confié ! Hildegarde nous offre pour le XXIe siècle un modèle qui donne confiance en l'homme.

Dans Renaissance de Fleury, décembre 2012 :

Voici le livre qu'il nous faut par un des grands spécialistes du sujet. Après avoir situé Hildegarde dans son temps, c'est son oeuvre qui est présentée avec de nombreux extraits, oeuvre holistique dirions nous, avec l'étude du corps, de la place de l'homme dans l'univers, le chemin vers Dieu, dans une quête de l'harmonie. Une bonne bibliographie, avec les références à une suite de DVD.

Dans Inquarto, janvier 2013, P. Benoit :

En donnant le titre de « docteur » à Hildegarde de Bingen, Benoît XVI nous invite à la découvrir. Pour combler la distance qui nous sépare du style unique de cette mystique médiévale, un livre d’introduction est absolument nécessaire. De style alerte et clair, le théologien Pierre Dumoulin remplit parfaitement son office. Il rappelle sa vie, sa conception intégrale de l’homme et sa place dans l’univers. Il insiste sur sa conception riche des énergies cosmiques reliées à l’unique Energie divine. Il introduit à chacune des trois œuvres principales d’Hildegarde, dont il présente un florilège de citations. Il analyse enfin avec précision les approches musicales de cette abbesse. Il en ressort le grand intérêt de l’étude d’Hildegarde pour mieux comprendre aujourd’hui, dans une lumière chrétienne, les approches de l’écologie, de la naturopathie, ou de la musique.

Dans Le Figaro Littéraire, 20 décembre 2012, Astrid de Larminat :

Cette femme du XIIème siècle, prodigieuse de talents et de caractère, qui sermonnait le pape, les prélats et les princes de son temps, a été proclamée docteur de l’Eglise par Benoît XVI en octobre dernier, un titre prestigieux détenu seulement par trois autres saintes. Largement connue pour sa connaissance des plantes médicinales, elle a aussi composé de la musique et écrit des livres magistraux. Cette abbesse bénédictine fut gratifiée de visions incroyables qui lui ont inspiré une conception holistique de la personne humaine : « Le corps est l’atelier de l’âme où l’esprit vient faire ses gammes. »

Dans Magazine Zélie, 13/07/2016, Solange Pinilla, extraits :

L’héritage d’Hildegarde, qui parle à notre temps, se situe dans sa vision globale, holistique, de l’être humain: corps, âme et esprit. « L’âme et le corps sont l’œuvre unique d’une double nature, écrit-t-elle dans le Livre des œuvres divines. L’homme est partout corporel. » Hildegarde établit donc une distinction mais aussi une unité entre le corps et l’âme. « Je suis mon corps, je suis mon âme, je suis mon esprit » pourrait-on dire. Pour Hildegarde, la santé de la personne dépend en partie de l’éclat de son âme. «L’être humain a tendance à s’occuper de sa santé physique, mais beaucoup moins de celle de son âme, affirme le Père Pierre Dumoulin. Alors que si l’âme est en mauvaise santé, si le péché la détruit, le corps va tomber malade. La confession est la base pour se soigner. » A l’inverse, si la personne souffre physiquement mais que l’âme est en bon état, elle vivra les choses de façon paisible et heureuse: «Beaucoup de personnes qui vont mourir attendent le prêtre pour se confesser, et meurent en paix, au milieu de souffrances terribles!» souligne le Père Pierre Dumoulin. C’est le même principe en ce qui concerne les soins palliatifs: on prend soin de toute la personne, corps et âme. De la même façon, un enfant guérit plus rapidement si sa mère est à ses côtés que s’il est seul.
Hildegarde de Bingen utilise une notion centrale, la viriditas (viridité). Il s’agit de l’énergie vitale de la personne, corps, âme et esprit. Ce n’est autre que l’Esprit-Saint, la chaleur de Dieu qui donne la vie.

Vidéo
Trois questions à l'auteur :




Sur l'auteur


Dumoulin
Pierre Dumoulin

Le père Pierre Dumoulin (né en 1961) est prêtre du diocèse de Monaco et membre de l'œuvre de Roc-Estello (Var). Diplomé de l'Institut Biblique Pontifical et Docteur en Théologie biblique, il a rédigé sa thèse de doctorat sur le livre de la Sagesse. Après avoir enseigné à la Faculté de Théologie de Lugano (Suisse), il a participé à la fondation des séminaires du Kazakhstan, de Russie et de Géorgie. Il est actuellement recteur de l'Institut de Théologie de Tbilissi (Géorgie).

Du même auteur aux Éditions des Béatitudes

Lire l'Evangile de Jean
Les mérites de la vie
Luc, l’évangile de la Joie
Hildegarde de Bingen
Une souffrance féconde
La messe expliquée pour tous
Qu'est-ce que l'âme ?
Un art de vivre
Source de vie - Les sacrements