Amédine

Amédine

Les trésors d'une vie

 Nouveauté 


Date de parution : 2013-06-13
135x210 mm
216 pages
978-2-84024-458-5

Livre papier : 14 €
Livre numérique : 9.99 €


  • > Présentation
  • > Résumé
  • > Presse
Après une vie passée au service des autres, Amédine est placée dans l’hospice de Lisieux en Basse Normandie. Derrière les murs de ce bâtiment à la fois sinistre et rassurant, immense et étriqué, privé et public, se jouent les dernières années, les dernières heures de nombre de nos aînés. Ils y relisent leur histoire et partagent avec les bénévoles et les soignants leurs souvenirs. Acteur privilégié dans ce microcosme, l’auteur nous donne à vivre des moments d’émotions, d'échanges de vulnérabilité mais aussi de bonheur et d’espoir. Il nous fait entrer dans les coulisses de ce lieu, sans fausse pudeur ni cérémonie et laisse parler son cœur en vérité.
Refuge inespéré ou bagne redouté, qualifié désormais d'établissement pour personnes âgées dépendantes, l’hospice est un lieu de grandes variations émotionnelles selon le jour, l'ambiance, le moral, la saison, la couleur du ciel, le vent, l'orage, la pluie…
Parmi cette fluctuation de sentiments, le visage d’Amédine est celui qui apporte sérénité, réconfort, lumière et douceur. Elle est celle qui montre que les événements influent différemment sur notre vie suivant comment on décide de les percevoir.

Un texte touchant, sans langue de bois. Un langage direct, parfois cru, qui révèle la solitude et les conditions de vie de nos aînés sans jamais perdre l’espérance.

Au coeur d’un établissement pour personnes âgées où elle finira sa vie, Amédine apporte espérance, réconfort et sérénité.
"Juste, émouvant, la tonalité est sensible, sans pour autant oublier le bonheur et l'espoir." Ouest France


Dans Ouest France, 17 août 2013, Anne Blanchard-Laize :

Respect et pudeur Le récit d'Amédine : les trésors d'une vie est fait de petits riens, de rencontres... «C'est de la tendresse. C'est du coeur», souffle Patrick Mangeant. Son livre, c'est le témoignage de vie de « ces naufragés des ans», mais aussi «un cri, ne manque-t-il pas de revendiquer, «pour ne pas dissimuler les petites agressions du quotidien telles que les ressentent parfois ces personnes mises à l'écart». Forts et touchants, les mots sont simples et il ne faut pas longtemps pour s'attacher à la personnalité d'Amédine. Mais qui est vraiment Amédine ? « A la retraite, j'ai mis de l'ordre dans mes notes prises depuis 1975 : il fallait que j'en fasse quelque chose », justifie l'auteur. Amédine n'est pas une personne, mais tous «ces papis et ces mamies que j'ai rencontrés. Il fallait que je témoigne pour eux. J'en ai fait l'histoire d'une institutrice». Juste, émouvant, la tonalité est sensible, sans pour autant oublier le bonheur et l'espoir. Dans les coulisses pas toujours roses de ce qu'était l'hospice, Patrick Mangeant a laissé parler son cœur, «sans fausse pudeur ni cérémonie», mais sans oublier non plus de rendre hommage au personnel soignant et aux bénévoles qui «accompagnent ces personnes, dans le plus profond dévouement».

Dans Famille Chrétienne, du 28 septembre au 4 octobre 2013, Alexia Vidot:

Fruit de ces expériences, le récit d’Amédine, placée en 1950 à l’hospice de Lisieux, est une plongée dans l’univers des maisons de retraite. Entre souvenirs tendres, évocations crues des souffrances du grand âge et méditations évangéliques, l’auteur, diacre permanent, montre avec force que « la rencontre renouvelée d’un frère ou d’une sœur aînée reste un des plus beaux chemins d’humanité ».

Dans Spiritualitésanté, vol.7, n°2, 2014

Le récit d'Amédine de Patrick Mangeant peut facilement se lire comme un roman. Pourtant, l'histoire d'Amédine, qui ressemble à des milliers de personnes âgées confrontées à laisser leur milieu de vie pour allez vivre en résidence sur une réalité qui nous touchera un jour ou l'autre. A la lecture du récit d'Amédine, nous vivons des moments d'émotion, de vulnérabilité, de bonheur et d'espérance.



Sur l'auteur


Patrick Mangeant

Né en 1948 et père de quatre enfants, Patrick Mangeant est diacre permanent pour le diocèse de Bayeux-Lisieux depuis 1986. Il a été chargé d’une mission ecclésiale auprès des personnels du centre hospitalier de Lisieux, ce qui lui a valu un grand nombre de  rencontres, d’échanges et d’accompagnements individuels. Professionnel puis cadre de santé il a assisté de nombreuses personnes placées en institution et plus particulièrement celle qu’il appelle ici Amédine.

Du même auteur aux Éditions des Béatitudes

Amédine