« Fumer peut sauver. Étonnement. » Famille Chrétienne

Fumer peut sauver. Étonnement. C’est ce que nous découvrons en rencontrant Wilhelm Buntz, fumeur invétéré, qui vit dans un village près de Fribourg-en-Brisgau, au sud-ouest de l’Allemagne, où nous avons rendez-vous. Barbe de prophète, sourire aux lèvres et regard débonnaire, l’homme de 68 ans semble tout droit sorti d’un conte de Grimm. « J’aime beaucoup la guitare et la musique country », raconte l’heureux époux et père de deux fils, alors que des notes de violon s’échappent de la fenêtre ouverte du conservatoire. Proche d’une paroisse brésilienne du renouveau charismatique évangélique, il se dit « chrétien », « ni catholique ni protestant », pour signifier simplement son appartenance au Christ.

 

Pourtant, alors que le vieil homme attend sagement le feu vert pour traverser au passage piéton, un détail attire notre attention et interroge son apparence de sympathique retraité. Sa chemise hawaïenne laisse entrevoir des bras couverts de tatouages, comme les signes d’un lointain passé laissés sur son corps. Celui d’un meurtrier – écorché vif – qui n’avait d’autre langage que celui de ses poings. « Ma mère a très mal vécu le fait d’être enceinte de moi », évoque sans sourciller cet ancien détenu lorsqu’il raconte le drame des premières années de son existence. « Dès avant ma naissance, elle a simplement décidé qu’elle ne voulait pas de moi. Ma grande sœur de 4 ans s’est donc occupée de moi, comme si j’étais une poupée. Je n’avais rien à manger, j’avais de l’eczéma partout et je criais beaucoup, et ces cris étaient si insupportables pour ma mère, qu’un jour elle m’a pris et m’a abandonné dans un fossé. » Premiers rouages d’un engrenage de violences que Wilhelm résume simplement : « Les psychologues disent que les trois premières années d’un enfant sont les plus importantes de sa vie, or pour moi, elles ont été catastrophiques. J’étais à l’hôpital pendant sept mois, entre la vie et la mort. »

 

Témoignage à lire en intégralité dans le dernier numéro de Famille Chrétienne 

Famille chrétienne, n°2329, semaine du 3 au 9 septembre 2022.

À propos de l'auteur

Agenda Tout l'agenda

22 AVR
Les EdB au Festival du Livre de Paris 22-23 avril 2023

Retrouvez les Éditions des Béatitudes au Festival du livre de Paris du 22 au 23 avril 2023 (Collège des Bernardins – 20 Rue de Poissy, 75005 Paris )   Plus d’informations à venir.

12 MAI
Retraite animée par Pierre-Paul Renders à Nouan-le-Fuzelier

Pierre-Paul Renders, auteur de Prières pour la création et réalisateur de la série Des Arbres qui marchent, animera une retraite à Nouan-le-Fuzelier.   Un chemin de réflexion, de partage, de prière et de guérison ouvert à tous : convaincus, engagés,… Lire la suite

25 MAI
Salon du livre – Varsovie

Les Éditions des Béatitudes se préparent pour le salon du livre à Varsovie qui se tiendra du 25 au 28 mai 2023 ! Plus d’informations ici

On en parle… Tout voir

Pas besoin d’attendre d’être adulte pour être saint ! – Magazine Gloria
Il n’est pas nécessaire d’être prêtre ou religieux pour être saint. Il ne faut pas non plus … Lire la suite
La méthode Vittoz : un chemin de vie – Radio Présence, Des clés pour vivre
« Vous ferez toujours votre devoir si vous vivez le moment présent, tout appliqué à l’action du … Lire la suite
Méthode Vittoz : passer par le corps pour détendre l’esprit – RCF, Voyage intérieur
Et si vivre le moment présent pouvait nous aider à moins stresser et même faire de la place pour … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.