Ne pas nous arrêter aux apparences, RCF

C’est sous un nom d’emprunt que Mathilde François raconte sa vie d’enfant maltraitée – non pas avec des coups et de la violence physique mais une violence psychique extrêmement destructrice et invisible aux yeux du monde. On pourrait se demander quel est l’intérêt de lire cette somme de vexations, de mots cinglants adressés à une petite fille, puis à l’adolescente et à la femme et mère qu’elle est aujourd’hui. L’important dans toute cette histoire c’est la foi profonde de Mathilde qui la pousse à aimer toujours plus, qui l’aide à désirer pardonner au point de rester anonyme par respect pour ses parents. (…) L’auteur nous aide à ne pas nous arrêter à l’apparence des choses et à chercher à vivre la vérité du message du Christ en s’appuyant chaque jour sur une foi réelle. Oui ce livre est rude, mais il est surtout rempli de vie, d’espérance et d’amour.(…)

RCF, Au-delà des mots, 24 juin 2019

 

On en parle… Tout voir

L’estime de soi, une alliée indispensable, L’1visible
Suspecte parfois, l’estime de soi est un besoin fondamental. Or cette bonne graine s’épanouit considérablement à … Lire la suite
Un livre-cahier pour tous les couples ou amoureux dès l’âge de 18 ans – Newsletter de l’association des conseillers conjugaux ou familiaux – Juillet 2020
Le livre-cahier est illustré par Marie-Aude de la Serve, graphiste, de manière pédagogique. Avec Michel Martin-Prével, nous … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.