Une cantine planétaire La Vie

Fondé en 2002, ce programme alimentaire vient en aide à plus d’un million d’enfants dans le monde chaque année. Rencontre avec l’équipe de l’antenne française, dans le Var.

« Quand je serai grande, j’aiderai les enfants », s’était dit Virginia, dans les années 1980, après avoir vu un reportage télévisé consacré à la famine en Éthiopie. Trente ans plus tard, la quadragénaire s’emploie à nourrir un nombre croissant d’écoliers dans le cadre de Mary’s Meals (les « repas de Marie »). Sa paroisse de Puget-Ville (Var) abrite, depuis un an, le siège français de cette association internationale, qui alimente 1,4 million d’enfants chaque jour dans le monde. Virginia y consacre en moyenne trois heures hebdomadaires. « Dans notre société d’abondance, 64 millions d’enfants sur la planète manquent l’école à cause de la pauvreté. Et la malnutrition occasionne le décès de cinq d’entre eux chaque seconde », explique cette commerciale installée avec sa famille près de Toulon. Impossible de rester les bras ballants : aussitôt après avoir découvert l’association Mary’s Meals, créée au Malawi en 2002, la jeune femme rejoignit le réseau, une évidence pour elle.

Magnus MacFarlane-Barrow, le pisciculteur écossais fondateur du programme d’alimentation, n’avait jamais imaginé orchestrer une cantine planétaire. Il a raconté son histoire dans Le cabanon qui nourrit un million d’enfants (Éditions des Béatitudes). « Ce sont des paroissiens qui ont monté cette association, précise Éloi Legrand, curé de la paroisse de Puget-Ville. Leur travail va dans le sens de la pastorale de la vie au service des plus faibles et concrétise l’aumône. Nous aimons l’orientation mariale de l’association, le suivi de terrain et la transparence des actions qui soutiennent les églises locales. En ce moment, un prêtre béninois chargé d’une école fréquentée par des enfants aveugles dans son diocèse est remplaçant à la paroisse. Comme son école au Bénin a un problème d’intendance, nous avons contacté l’association, qui étudie le dossier afin de nourrir à long terme ces enfants malvoyants. »

>> Lire la suite sur le site La VIE

Extraits in La Vie, 03/04/2019, Magali Michel

 

Agenda Tout l'agenda

24 SEP
Bruxelles, expo « Le mystère de l’icône cachée » à l’UOPC sept 2019

Exposition sur la BD « Le Mystère de l’icône cachée ». Du 24 septembre au 5 octobre, la Librairie UOPC, en collaboration le CriaBD et les éditions des Béatitudes, Le vernissage aura lieu le 24 septembre à 18h. La bande… Lire la suite

27 SEP
Congrès Mission 2019 – Paris

Retrouvez plusieurs de nos auteurs pour au Congrès Mission, un temps de réflexion sur le sujet. Jean-Baptiste Maillard participera à une table ronde sur l’évangélisation sur internet. Plus d’infos sur les ateliers et conférences : ici.

On en parle… Tout voir

Les Editions recrutent un responsable de communication
La mission est d’organiser et effectuer la communication interne et externe sur les ouvrages et CD/DVD édité… Lire la suite
Le Saint-Esprit n’est pas que pour les ceintures noires de caté! Fr Baudouin
Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs? Je suis prêtre et curé de paroisse, membre de la communauté Saint-Jean, j’… Lire la suite
Un idéal évangélique au service des pauvres, Dominique Greiner – La CROIX
Un des intérêts de la présente biographie est de rendre compte des fondements spirituels des œuvres de … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.