M. Darbouret « un géant sous les ailes de qui nous avons grandi »

Entretien avec Bernadette Froidevaux, auteur de Monsieur Darbouret.

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes à nos lecteurs?
Enseignante dans l’âme, c’est à 26 ans que je découvre les Écoles du Foyer de Charité où j’entre comme membre consacré. À Saint-Bonnet, je vis et travaille aux côtés de M. Darbouret, dans un rapport fraternel et professionnel, car il est à la fois le responsable de la Communauté et le directeur de l’École de garçons. Pendant 45 ans, je peux apprécier la profonde humanité de celui qui a été un modèle pour tous. Sa simplicité et son enthousiasme le rendaient proche, néanmoins sa grande âme imposait le respect et nous l’appelions tous communément: «M. Darbouret» ; d’ailleurs Marthe qui avait avec lui une grande communion d’âme l’a toujours appelé ainsi…

Qui était M. Darbouret par rapport à Marthe Robin?
C’est Marthe qui a appelé M. Darbouret à prendre en charge l’école de Saint-Bonnet à peine ouverte. Ils éprouvaient l’un pour l’autre une grande affection et un immense respect.

Quel a été l’élément déclencheur pour écrire ce livre?
Je n’avais jamais pensé écrire quoi que ce soit sur M. Darbouret avant sa mort. C’est à son chevet alors qu’il venait tout juste de mourir qu’un appel intérieur s’est imposé à moi: «Il faut écrire la vie de M. Darbouret». Quelques jours plus tard, un ancien élève en me voyant, s’est précipité vers moi pour me dire: «Bernadette, vous devez écrire la vie de M. Darbouret!»
J’ai su alors avec certitude que ce ne serait pas « mon affaire » mais celle de Dieu.

Quelle méthode vous vous êtes donnée pour l’écrire?
Le fil conducteur qui a présidé à cette biographie est ce que j’ai appelé le « fil d’or », c’est-à-dire le rôle de Marie tout au long de sa vie. Ayant des souvenirs très précis, j’ai achevé ce travail en un mois, je l’ai ensuite complété par les nombreux témoignages reçus des anciens élèves… Puis-je parler d’objectivité alors que, comme tant d’autres, j’ai été admirative de la grande âme qu’il était et qui vivait donc à une altitude qui nous dépassait tous…

Quelle phrase retenez-vous de vous de lui?
Quand on a demandé à M. Darbouret quelle phrase il désirait sur son memento, il a choisi une invitation pressante de Marthe: «Ne restez pas au seuil de votre âme». C’est ce qu’il avait vécu lui-même, dans un souci d’union à Dieu toujours plus total, mais aussi ce à quoi il avait tâché d’élever les élèves pour les conduire à une vraie relation à Dieu, ce qui leur permettrait aussi de s’épanouir pleinement.

Quelles anecdotes vous touchent particulièrement?
Une anecdote très révélatrice de sa personne est relatée par un ancien élève: «Notre directeur ne mettait aucune tâche au-dessus d’une autre: il nettoyait les toilettes. Quel exemple pour nous, garçons de seize ans, pétris de l’envie de relever de grands défis! Le plus grand d’entre nous ne nous enseignait pas l’humilité, il nous la donnait en exemple.»

Dans les derniers jours, il souffrait énormément, et surtout les nuits sans sommeil qui semblent ne jamais devoir finir. Penchée sur lui, un soir avant de le quitter, je lui ai proposé qu’ensemble nous adressions une prière suppliante à Notre Dame pour qu’il arrive à dormir, ce à quoi il m’a répondu avec netteté: «Non, on va tâcher de faire la volonté de Dieu.» Cela résume la quête de toute sa vie: accomplir de toutes ses forces la Volonté de son Seigneur.

Parmi ses anciens élèves, comment a été reçu le livre?
Après la lecture du livre, ils soulignent avoir découvert des facettes de sa personne qu’ils ignoraient. Sa relation avec sa famille, sa vie en communauté ou au Foyer, son lien si fort avec Marie se trouvent mis en lumière.
Plus personnellement, certains vont s’exprimer ainsi: Luc insiste sur le lien filial que beaucoup ont expérimenté, lui d’abord car il avait perdu son propre père durant l’année de son entrée à Saint-Bonnet; ou encore ce papa: « Nous faisons partie, mes frères et moi, des très nombreux anciens qui ont été particulièrement marqués par le témoignage de vie de notre cher directeur. Au-delà de la stature intérieure qu’il a eu la délicatesse infinie de nous offrir en exemple, c’est le continuum extraordinaire de la juste posture qu’il savait adopter pour nous indiquer le bon chemin… celui de la Plaine (la maison de Marthe). Soyez très sincèrement remerciée pour le travail de transmission que vous avez entrepris; nous nous efforcerons de le poursuivre auprès de nos enfants, dans la clarté d’un regard qui marque nos vies. »
Cet ancien élève résume bien: « un géant sous les ailes de qui nous avons grandi ». Tous s’accordent pour dire qu’ils ont lu la vie d’un saint… C’est aussi mon intime conviction.

Qu’est-ce que les éducateurs trouveront particulièrement dans ce portrait?
À une époque où l’autorité est souvent contestée, ou mal vécue, M. Darbouret est un merveilleux témoignage d’une autorité rayonnante. Parce qu’il aimait infiniment les jeunes, il pouvait en exiger beaucoup et les conduire de dépassement en dépassement afin de leur permettre de se réaliser pleinement, avec le souci d’accomplir leur devoir d’état.

Propos recueillis par L. Lorusso, pour l’infolettre EdB Infos, juin 2019.

Agenda Tout l'agenda

25 JUIN
Vannes: Rencontre-dédicaces avec Sophie Galodé

Venez écouter le témoignage de Sophie Galodé à La Procure Vannes sur son livre: Louis – Embarquement pour l’éternité

8 JUIL
Recrutement Chargé de communication – Relation Presse

Les Éditions des Béatitudes recherchent un(e) chargé(e) de la communication et relation presse (H/F). La mission est d’organiser et d’effectuer la communication interne et externe sur les livres et CD/DVD édités en vue de les faire connaitre aux médias et… Lire la suite

10 JUIL
Session des Béatitudes à Lourdes – 2019

Retrouvez nos nombreux auteurs pour la session des béatitudes de Lourdes 2019 sur le thème « Bienheureux les pauvres »: Bernard Dubois, auteur de La prière un jeu d’enfant Mgr Gobiliard, auteur du témoignage Le journal de Tanjomoha Fr Olivier-Marie Guillou, compilateur… Lire la suite

On en parle… Tout voir

Pourquoi Evangéliser sur internet, RCF
Interview avec Jean-Baptiste Maillard, Christophe Marger sur RCF. Evangéliser sur Internet: mode internet » c’est le titre d&… Lire la suite
Une mission pour tous, pas uniquement pour les « geeks », L’Homme Nouveau
Extraits… Avec les premiers fioretti de mission en ligne, cette mission nous donne beaucoup d’espérance : Dieu veut se … Lire la suite
Ce livre est un cadeau, AJC
Ce livre est un cadeau, et, comme tout cadeau, un don gratuit. C’est en effet le mot de « grâ… Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.