La Croix, 16 juin 2016, Dominique Greiner:

L’Année de la miséricorde, qui a débuté à l’occasion du 50e anniversaire de la clôture de Vatican II, s’inscrit dans la dynamique initiée par le concile. Dans son discours du 11 octobre 1962, rappelle l’auteur, Jean XXIII indiquait en effet que la nouveauté et le style du concile qu’il ouvrait résidaient dans la miséricorde.
Le capucin explore ce «mystère» de l’amour «viscéral» de Dieu pour l’humanité en suivant «le fleuve de miséricorde» qui parcourt l’histoire du salut. Sa réflexion aborde le mystère de la Trinité, la souffrance de Dieu, l’imitation de l’homme par Dieu par l’Incarnation…
La réflexion, jamais abstraite, s’appuie constamment sur les Écritures qui révèlent comment la miséricorde de Dieu qui s’est faite chair va à la rencontre des pécheurs et change leur vie. De ce don qui nous est fait découle l’appel à être nous-mêmes miséricordieux «comme notre Père céleste».

À propos de l'auteur

On en parle… Tout voir

Reconstruite en découvrant l’amour de Dieu- Dominique Quinio, La Croix
La vertu de Foi est illustrée par le portrait d’une jeune femme ayant vécu une enfance … Lire la suite
29 juin St Pierre-St Paul
Pourquoi Simon-Pierre a nié, par trois fois et avec force, être disciple de Jésus, alors que peu de temps … Lire la suite
Saint Philippe Néri, l’Apôtre de Rome – France Catholique, 3 juillet 2020
« Directeur spirituel » de la ville de Rome détruite, la vie foisonnante de Philippe Néri (1515-1595) est … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.