Révèle les enlèvements pour trafic d’organes. La Croix

Un prêtre mexicain contre les trafiquants d’hommes

Le père Alejandro Solalinde Guerra, bientôt 73 ans, est très connu au Mexique. Non seulement il offre un asile aux migrants, dans le centre d’accueil «Hermanos en el Camino» qu’il a fondé en 2007 à Ixtepec. Mais il dénonce aussi Los Zetas et d’autres cartels criminels qui kidnappent, rançonnent, torturent et massacrent ces populations originaires principalement du Salvador et du Honduras qui traversent le Mexique pour se rendre aux Etats-Unis. Malgré les menaces qui pèsent sur lui –sa tête est mise à prix à 1 million de dollars par les narcotrafiquants-, le père Solalinde poursuit son combat pour la dignité et la vérité.
Un combat quotidien que la journaliste italienne Lucia Capuzzi, qui a passé de longs mois à Ixtepec, raconte avec talent, rappelant le contexte social et politique du Mexique et les étapes de la vie du prêtre. À travers le combat du père Solalinde, ce livre révèle les souffrances des migrants d’Amérique centrale, victimes d’enlèvements (54 par jour en moyenne!), de trafic d’organes, de l’esclavage et de la prostitution. Une «industrie» qui rapporte aux patrons de la drogue, selon la journaliste, au moins 50 millions de dollars chaque année…

La Croix, Claire Lesegretain, 17-18/03/2018

On en parle… Tout voir

L’unité est le rêve de Dieu
L’unité est toujours jeune, explique l’auteur qui n’est pas trentenaire. C’est vrai que l’œcumé… Lire la suite
Des pistes pratiques pour s’impliquer dans l’unité, Livres hebdo
Manuel pratique pour faire sien le verset de Jean :  « Père qu’ils soient un ». Aprè… Lire la suite
Mystique et missionnaire des gens des rues – Livres hebdo
Une introduction à la vie et à la pensée de Madeleine Delbrêl, une mystique qui a vécu à … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.