La Renaissance de Fleury, décembre 2016, n°260:

Dans l’espérance que nourrissent catholiques et orthodoxes d’avancer sereinement vers une pleine communion de foi, le père Raniero Cantalamessa développe une ligne qui s’affirme de plus en plus dans les milieux oecuméniques qui consiste à « partager ce que nous avons en commun pour résoudre, avec patience et respect, les différences », selon une expression du pape saint Jean-Paul II. (…)Ces méditations n’épuisent pas des sujets si complexes mais présentent une manière de synthèse. Parce qu’on ne peut pas parvenir à de si grands mystères par une seule voie, le regard des uns peut sembler compatible avec celui des autres, ou apparaître comme une correction nécessaire et un enrichissement.

À propos de l'auteur

On en parle… Tout voir

Reconstruite en découvrant l’amour de Dieu- Dominique Quinio, La Croix
La vertu de Foi est illustrée par le portrait d’une jeune femme ayant vécu une enfance … Lire la suite
29 juin St Pierre-St Paul
Pourquoi Simon-Pierre a nié, par trois fois et avec force, être disciple de Jésus, alors que peu de temps … Lire la suite
Saint Philippe Néri, l’Apôtre de Rome – France Catholique, 3 juillet 2020
« Directeur spirituel » de la ville de Rome détruite, la vie foisonnante de Philippe Néri (1515-1595) est … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.