Pour un été spirituel
...et savoureux !




Sélection
Renouveau



Jubilé d'or
du Renouveau
Catholique
1967-2017  

Sélection
Miséricorde



 



Vous êtes sur Facebook
et vous aimez les EdB ? 

Dites-le nous en cliquant sur:



 


Un doigt dans le pot de confiture

Un doigt dans le pot de confiture

 Nouveauté 


Date de parution : 30-09-2015
135x210 mm
96 pages
979-10-306-0006-3

Livre papier : 9,70 €
Livre numérique : 6.99 €


  • > Présentation
  • > Résumé
  • > Presse
Tout en simplicité et sincérité, Elisabeth Bourgois se livre ici et témoigne de la terrible épreuve de perdre son mari en cinq mois seulement, après trente-neuf ans de mariage.

Le lecteur partage avec elle ce choc imprévisible, ses incertitudes, ses questions, ses décisions terribles à prendre, ses moments d’épuisement. Ce qu’elle a voulu avant tout en écrivant ce livre est de rejoindre tous ceux qui vivent l’éprouvante expérience de la maladie, de la souffrance et de la mort qu’ils soient soignants, malades ou famille.

Une réflexion puissante faite de lucidité dans les difficultés, de faiblesse et de peur, mais aussi d’espoir en la Vie.
« Ce n’est pas de moi que j’ai voulu parler dans ce petit livre, mais tout simplement des découvertes que j’ai faites car, en toutes circonstances, il y a toujours des instants de grâces, entre sourires et fou-rires, maladresse et génie, tendresse et dévouement, désespérance et merveilleux Amour. »

Elisabeth Bourgois nous livre son émouvant témoignage sur la fin de vie de son mari dans le milieu hospitalier, sa souffrance, sa lutte pour ne pas désespérer et l'étincelle de vie qui l'anime.

Dans La Procure, catalogue automne-hiver:

C'est un récit très personnel qu'Elisabeth Bourgois livre ici. Avec une grande sensibilité d'écriture et une belle justesse, cet auteur bien connu relate les derniers mois de la vie de son mari foudroyé par une maladie rare. Elle raconte, pudiquement, l'effarement et la volonté d'espérer, le désespoir tempéré parfois par des situations cocasses et drôles, l'immense chagrin accompagné par la foi et le désir de vivre. Un magnifique témoignage, émouvant et sincère.

Dans Magazine Zélie, n°5, janvier 2016, Elisabeth Laneyrie:

Le récit est bref, pudique et dans l'Espace qui reste entre les lignes, le lecteur peut relire sa propre expérience. La lumière de la Croix, qui éclaire ce petit livre, interroge en profondeur notre rapport personnel et sociétal à la mort, la souffrance et le deuil.

Dans Pèlerin, 17-24 décembre 2015, extraits d'interview:

"Mon mari est décédé il y a un an d'une maladie rare, après cinq mois de terribles souffrances. Tout a été très vite. J'ai connu la révolte contre la maladie qui chamboule toute la vie. On met un pied dans le monde médical et on n'est plus libre de rien.(...)
Lorsqu'on souffre, on est enfermé dans sa bulle. Il faut en sortir pour que les autres viennent à soi. Je me suis révoltée, j'ai pleuré, mais je n'ai jamais quitté la vie."

Dans Renaissance de Fleury, janvier-février 2016:

Dans ce petit livre, Elisabeth Bourgois ne veut pas parler d'elle-même mais des découvertes qu'elle a faites dans la terrible épreuve de perdre son mari en cinq mois seulement, après trente-neuf ans de mariage. Car, dit-elle, "en toutes circonstances, il y a toujours des instants de grâces, entre sourires et fou-rires, maladresses et génie, tendresse et dévouement, désespérance et merveilleux Amour."



Sur l'auteur


Elisabeth Bourgois

Elisabeth Bourgois, ancienne infirmière, mère de six enfants, a écrit une vingtaine d’ouvrages surtout des romans sur des sujets de bioéthique ou des romans historiques. Elle est l'auteur de plusieurs scénarios de spectacles historiques. Fréquemment invitée dans des émissions radios ou TV elle donne aussi de nombreuses conférences. Elle a reçu la médaille d'argent de l'Académie des Arts-Sciences-Lettres en juin 2012, pour l'ensemble de son œuvre littéraire.


Du même auteur aux Éditions des Béatitudes

Un doigt dans le pot de confiture
Le jour où j’ai pu pardonner les crachats de ma mère