Discours – Prix de la BD Chrétienne Angoulême 2019

Scandale à Jérusalem

On pourrait croire à un titre de la presse du jour avec moult rebondissements et révélations. La couverture va bien dans ce sens, avec un lapin bleu (vous nous direz pourquoi il est bleu !) qui paraît très effrayé devant le temple de Jérusalem avec en contrechamps un drôle de dromadaire coiffé d’un casque romain, un ours polaire et un gorille.

Dès le début, on entre dans un univers loufoque avec une autruche et un pingouin qui veulent se prendre en selfie devant le Saint des Saints, comme des touristes devant la cathédrale d’Angoulême. On comprend vite alors que les auteurs veulent nous faire vivre une semaine sainte décalée en compagnie de drôles d’animaux qui représentent les disciples, les responsables de la communauté juive, les romains et la foule.

Après Nuit blanche à Bethléem et Galilée, une affaire qui tourne, la fratrie Coolus, Birus et Elvine nous fait revivre la procession des Rameaux, la Passion et la Résurrection du Christ et nous amène jusqu’à la Pentecôte et même jusqu’à l’Église d’aujourd’hui.  Et chacun peut s’y retrouver en s’identifiant au lapin bleu, discrètement présent à toutes les pages, qui assiste, parfois méditatif, parfois angoissé, à la révélation du mystère de la vie plus forte que la mort. Il nous y introduit de façon originale, après l’avoir fait pour le temps de l’incarnation et celui de la prédication dans les deux premiers tomes.  L’ Évangile et son message est revisité par ce bestiaire inattendu de façon décalée mais profonde et finalement très sérieuse. Par une approche originale, déstabilisante un premier temps, nous entrons au cœur du message chrétien.

Car humour et théologie peuvent faire bon ménage. Jeux de mots et anachronismes sont en tout genre et à tous les étages de page. Les bulles dansent avec les images colorées, un vrai feu d’artifice…

Cette BD est toute en mouvement, avec une expression très dynamique et visuelle.

La mise en image et l’organisation des planches sont étonnantes et fruits d’une réflexion biblique, théologique, symbolique et spirituelle.

Cet album s’adresse à un public divers, pour enfants comme pour adultes, qui y trouveront différentes portes d’accès à la culture et à la foi chrétienne, souvent de façon inattendue. A lire et à relire pour en découvrir toutes les facettes.

Le jury de la BD chrétienne a apprécié dans ce tumulte de vie et de foi, son humour décalé et son dynamisme, c’est pourquoi il a décidé de donner à ce troisième et dernier tome de la trilogie du Lapin Bleu, publié par les éditions des Béatitudes le Prix international de la Bande Dessinée chrétienne 2019 de ce 33e festival.

Vincent Fauvel
Directeur adjoint de la communication de la Conférence Episcopale de France

Discours de la remise du Prix International de la BD Chrétienne d’Angoulême à Coolus, Birus et Elvine pour leur BD Scandale à Jérusalem, le 24 janvier 2019.

 

On en parle… Tout voir

« Jésus était pleinement juif. Connaître son peuple, c’est Le connaître davantage. »
Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes? Je suis une religieuse dominicaine, vivant dans un petit monastère près … Lire la suite
« Ecris un livre d’espérance pour les enfants abusés » – Les amis de Van
Extraits du témoignage du Père Joël Pralong, supérieur du séminaire du diocèse de Sion, … Lire la suite
Eclairant et vivant – Carrefours d’Alsace
Un ouvrage éclairant et vivant. (…) Ce livre est une invitation à structurer et consolider l’expérience charismatique vécue … Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites et de mémoriser vos choix et produits consultés dans la boutique.