Un pays sans amarres

Un pays sans amarres

 Nouveaut 


Date de parution : 2017-02-15
135x205 mm
256 pages
979-10-306-0093-3

Livre papier : 16,50 


  • > Prsentation
  • > Rsum
  • > Presse
Depuis des années, le domaine de Vernette, tapi au cœur du Morvan, est perturbé par la conduite incohérente de Benjamin. En Juin 1938, la maladie du jeune homme s’aggrave. Son entourage, totalement désarmé, se résigne à le faire interner en Algérie, dans un hôpital psychiatrique récent, qui expérimente des méthodes innovantes.
Mais l’absent, bientôt, prend toute la place, la famille se désagrège. Isabelle, sa mère, se révolte et part le retrouver. Auprès de son fils, elle traversera une épreuve abrasive, qui conduira son amour maternel sur un long chemin de dépossession.
Dans l’Algérie qui vit ses dernières décennies coloniales, elle va découvrir une autre culture, une autre religion. Les rencontres seront des ferments d’élargissement humain et d’approfondissement spirituel. Ce n’est pas seulement son fils qu’elle rejoindra, c’est l’essentiel d’elle-même.

===  Extraits ===

"Tu n’étais pas conforme au modèle, impensable exception, inimaginable tare dans le clan respectable. Demain, le bateau va t’emmener très loin, la fêlure entre ton univers incohérent et le nôtre, si raisonnable, va s’écarteler en fracture irrémédiable. Désespérée, je me demande ce qu’il nous restera de toi. Peut-être qu’au fil du temps, dans nos souvenirs, le vent et les embruns, figeront en statue de sel, dans une oppressante immobilité, tes mouvements discordants, entravés pour toujours."

****
"Le désert est l’espace où les liens se dénouent, où les sécurités prennent le risque de se fendre. Je reviens sur mes pas, je redécouvre le chemin que j'ai parcouru, je comprends comment mes révoltes, mes blasphèmes, mes doutes ont décapé les vieilles croyances rassurantes qui peu à peu se clarifient. Reste, dans une nudité étincelante, cette intime Présence, ce Souffle ténu mais fidèle, sur lequel il me faudra veiller sans cesse.
Non, je ne saurai jamais, le pourquoi de la folie de Benjamin, la dureté de Rodolphe, l'éloignement de Louis, mais je sais que, même sans la fulgurance d'une trace précise, je peux avancer d'une lueur à la suivante, mon chemin se tient sous le vacillement d'une bougie. Je ne suis sûre de rien, mais tous mes doutes peuvent être traversés dans la confiance et la paix parce que dans mes balbutiements, j'entends : "Suis moi, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie."
====
Roman. 1938, suite à l'internement  de son fils dans un hôpital psychiatrique en Algérie, Isabelle, déchirée, part le retrouver. Commence alors une épreuve abrasive, qui conduira son amour maternel sur un long chemin de dépossession. A travers cette autre culture et religion, ce n'est pas seulement son fils qu’elle rejoindra, c’est l’essentiel d’elle-même.

Dans Le Progrs, 13 mars 2017 (Francheville):

() Ses deux manuscrits ont en commun lhistoire de femmes qui se librent, se dbarrassent du conventionnel quelles subissent depuis la nuit des temps. En gnral, Franoise Landrot crit ses histoires sur papier, chapitre aprs chapitre, puis les relit voix haute, enregistre sa voix sur lordinateur qui la retranscrit en traitement de texte. A travers ce procd, son intention est de trouver la bonne cadence des mots, de rechercher la mlodie de la phrase. Elle fait ensuite dcouvrir son roman deux amies proches, ainsi qu son mari, qui valident ou non la justesse de son criture. A partir dune histoire vraie datant de 1938, elle imagine son deuxime roman: le destin dune mre dun homme devenu fou et envoy par sa famille en hpital psychiatrique, en Algrie. Elle nacceptera pas cette dcision et partira le rejoindre.()

Dans Famille Chrtienne, n2052 du 13 au 19 mai, Raphalle Simon:

Un itinraire spirituel douverture aux autres et de dpossession de soi, un passage de la tristesse la srnit. Tir dune histoire vraie, un beau roman intrieur et potique.  

Dans Ombres et Lumire, mai-juin 2017:

(...) Grce une criture potique cisele, ce beau roman fait revivre une atmosphre intimiste, douloureuse, mais non dnue d'esprance. L'introspection d'Isabelle en particulier permet de suivre son itinraire spirituel d'ouverture et de dpossession. Rejoignant son insu ce "pays sans amarres" dans lequel vit Benjamin.



Sur l'auteur


Franoise Landrot

Après des études de Lettres, Françoise Landrot a occupé différents postes au Ministère de l’Education, sans jamais cesser d’écrire… À l’âge de la retraite, la relecture de ses nombreux textes et poèmes inédits, fait jaillir l’élan créateur qui façonne les personnages de Et elles passèrent sur l’autre rive, paru en 2013. Ce roman, remarqué par la critique, nous immergeait dans le Moyen-âge. Un pays sans amarres s’enracine aussi dans l’Histoire et est animé par le même souffle poétique.


Du mme auteur aux ditions des Batitudes

Un pays sans amarres
Et elles passrent sur l'autre rive